Pourquoi annoncer l’évangile à la radio ?

Si vous êtes convaincu comme moi qu’il y a un réel besoin de voir la vie des gens transformée. Ne désirez-vous pas que Le bonheur et la joie soient dans les cœurs, que l’amour et la paix nous environnent, que la bonté et la volonté d’agir pour le bien de tous puissent s’établir autour de nous. Alors le changement peut se produire après l’écoute de la bonne nouvelle de Jésus.
Je dresse un constat qui amène une réaction. Je vous propose un moyen et la bonne utilisation d’un outil. Vous pouvez comprendre alors pourquoi l’utilisation de la radio fait partie des outils utiles pour notre pays et ses habitants.

Il y a un besoin réel d’entendre la bonne nouvelle.

Beaucoup de vies ont été transformées quand les personnes ont cru à la Bonne Nouvelle de Jésus.
« Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ? » Rom 10 :13-14
Si nous voulons que notre pays change et évolue la bonne nouvelle de Jésus.

Un constat : L’évangile déserte la France

Pourcentage croyants en France

Pourtant, de plus en plus, nos concitoyens s’éloignent d’une connaissance de Jésus et de son enseignement. Nous sommes dans un pays où le fait d’être un chrétien convaincu est considéré comme une anomalie. Et ceci, quelle que soit notre confession !

Des politiques proposent même d’éradiquer toutes les religions comme réponse aux actes terroristes qui secouent l’Europe.

 

Si le Jésus-Christ historique conserve encore une bonne image de marque, les chrétiens sont déconsidérés. Une église est vue comme un repère de pédophiles, une autre comme une secte, une autre comme le repère de riches bourgeois, une autre comme un ramassis d’handicapés sociaux.
Dans cet environnement, où il est mal vu de parler de sa foi dans les lieux publics, sur le lieu de son travail, il est indispensable que notre parole puisse librement s’exprimer dans les médias qui sont encore ouverts.
Nous devons conserver la possibilité d’exprimer notre foi et de convaincre nos auditeurs. Si les médias séculiers ne nous ouvrent plus leur porte, nous avons encore la possibilité de créer nos propres moyens de diffusion (Une radio, un journal ou même une télévision) qui ont pour objectif de toucher un large public et pas seulement ceux qui approuvent notre message.
Il est urgent de reprendre la parole pour faire connaître autour de nous le message du Sauveur.

Une réaction : Reconquérir le cœur de nos concitoyens

Libre de la dire CNEF

Il nous faut donc reconquérir le cœur de nos concitoyens. Le CNEF (Conseil National des Évangéliques de France) propose un plan d’action afin d’implanter une église pour 10.000 personnes et vient de lancer une campagne d’information sur le thème « Libre de le dire ». Même l’église catholique s’attèle à l’activation d’une vaste œuvre d’évangélisation.

Si ces défis sont compris par le milieu ecclésial, les médias chrétiens comme la radio évangélique ou la télévision sont de formidables outils pour participer à cette mission qui a pour but d’amener les concitoyens à mettre leur confiance en Dieu.

 

Un moyen : Une bonne nouvelle qui défie le temps et les cultures

« Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations » Matthieu 24 :14
« Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations. » Marc 13 :10

Dans notre société de surcommunication, nos modes de partage de l’Évangile doivent évoluer afin de toucher notre génération. Nous sentons confusément que nos anciennes manières d’aborder les gens ne nous permettent seulement de toucher ceux qui ont déjà été sensibilisés à notre message.
Il y a de multiples façons de proposer la Bonne Nouvelle à nos auditeurs. Le message de Jésus n’est pas hors sol. Nous avons un Sauveur qui a vécu dans un pays avec sa géographie, dans son temps et dans sa culture.
« Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. » Matthieu 4 :23
Nous nous approchons des autres dans un contexte géographique, culturel en nous adaptant à chaque génération.

Un outil : Connaissez-vous l’auditeur à qui vous voulez parler ?

Récepteur radio chrétienne

La radio reste un outil abordable en matière de coût et de prises en mains. Mais il faut bien apprendre à l’utiliser en cherchant une bonne relation avec les auditeurs. Nous ne parlons pas à tout le monde, en jetant nos paroles en l’air. Certaines radios internet le font, mais peu de monde les écoute.
Chaque radio a un format qui leur permet de toucher un segment du public. Il faut bien entendu que le segment du public soit assez large pour avoir un impact à la dimension des moyens mis en œuvre.

La vision que nous avons reçue nous donne souvent la direction dans laquelle notre effort de communication doit porter. Alors nous investissons le maximum de nos forces pour répondre aux besoins particuliers de notre auditoire.

« Tous les athlètes s’imposent une discipline sévère dans tous les domaines pour recevoir une couronne, qui pourtant sera bien vite fanée, alors que nous, nous aspirons à une couronne qui ne se flétrira jamais. C’est pourquoi, si je cours, ce n’est pas à l’aveuglette. » 1 Cor. 9 :25-26

Vous voulez apprendre à créer une radio, mieux connaitre votre public. Nous pouvons lors faire un bon de chemin ensemble.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page