Puissance radio

Pour que l’auditeur trouve votre radio passionnante

Puissance-Radio de Valerie Geller

À la minute, à la seconde où un auditeur arrive sur votre radio, il doit être captivé par ce qu’il entend et ainsi après avoir quitté l’écoute, il désirera revenir plus tard.

Pour cela, il faut que votre radio chrétienne soit passionnante et percutante. Dans son livre « Puissance Radio », la consultante Valérie Geller propose ses principes pour une communication percutante.

Même si ces bonnes pratiques semblent être connues, elles vous aideront à façonner une programmation efficace pour votre radio.

 

 

Dites la vérité.

Jésus ne commence-t-il pas ses discours par « En vérité, en vérité, je vous le dis … » ?

Sans nécessairement adopter la posture d’enseignement du Rabbi de Galilée, nous devons toujours garder à l’esprit l’annonce du vrai et de celui qui dit : « Je suis la Vérité, le Chemin et la Vie » Jean 14:6

Je ne développerai pas  ce premier point, tellement cela semble  évident pour les communicateurs chrétiens. Comment pourrions-nous attirer les personnes vers Jésus « la Vérité », si nous ne sommes pas irréprochables dans ce domaine.

Donnez de bonnes raisons à l’auditeur de nous écouter.

Toute personne prêtera l’oreille à un message qui répond à ses besoins profonds.  La formidable audience de Jésus était principalement liée au bien qu’Il faisait autour de lui (miracles, guérisons, écoutes des besoins, …) plutôt qu’à un message théologique. La foule composée d’individus différents avait vraiment de bonnes raisons pour suivre Jésus et une partie se décida d’aller plus loin pour capter l’ensemble de son message.

Vous devez connaitre dans les grandes lignes les raisons qui poussent les auditeurs à vous écouter.

Suivons le conseil de Paul « Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure ; je frappe, non pas comme battant l’air. » 1 Corinthiens 9:26.

Pour découvrir leurs véritables besoins et désirs de nos auditeurs et futurs auditeurs, il est impératif de savoir poser les bonnes questions.

Ne jamais être ennuyeux.

Ennui à l'écoute de la radio

Après avoir accroché l’attention de l’auditeur, il ne faut pas la perdre. Sans cesse, les actions et le message de Jésus surprenaient les disciples, interpellaient la foule et… dérangeaient ses détracteurs.

Ne laissez pas « partir » vos premiers contacts et cherchez à fidéliser votre audience en renouvelant notre grille de programmes régulièrement, car au moindre signe d’ennui, ils passeront à autre chose.

Si vous vous ennuyez, cela veut dire que l’émission est ennuyeuse, alors ne gardez pas cette émission ou cet interview ennuyeuse. Faites vite la transition, mais si l’invité ou l’émission est fantastique alors gardez les avec vous le plus longtemps possible et rediffusez l’émission.

On ne s’ennuie jamais avec Jésus, dont la vie sur terre a commencé avec le chant des anges et c’est terminé avec l’ascension !

Utilisez un langage imagé pour que l’auditeur puisse visualiser.

On n’oublie pas facilement les paraboles de Jésus. Elles nous parlent au travers de beaucoup de circonstances de la vie. Nous pouvons les adapter à notre vie personnelle, même si nous ne sommes pas des semeurs, des pécheurs et des habitants d’Israël au premier siècle. Le langage imagé permet à l’auditeur de mieux comprendre et de mieux ressentir. Ces images sont plus facilement mémorisables et elles engageront nos auditeurs à passer à l’action s’ils en ont le désir.

Construire une image, c’est dessiner par vos paroles, les concepts, les actions et la vie pour que chacun puisse décider et agir en fonction de ce qu’il a vu. « Viens et vois dit Philipe à Nathanaël » Jean 1:46

Commencez par votre meilleur sujet.

Dans l’organisation d’une émission, la sagesse est de commencer par son meilleur sujet. Nous sommes face à un auditoire très volatil. Contrairement à une réunion, ou les participants doivent rester jusqu’au bout, l’auditeur peut partir dés qu’il sent que le sujet ne l’accroche pas. Pourquoi alors perdre votre auditeur alors que vous avez un sujet captivant qui sera diffusé plus tard.

Le maître de cérémonie de la noce de Cana l’avait bien compris.  « Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent.».

Donnez donc le meilleur et commencez par le feu d’artifice.

Parlez comme si vous vous adressiez à un seul auditeur

On écoute la radio seul, c’est une compagne qui bénéficie d’une affection particulière de la part des usagers.

Les prises de parole à la tribune ou dans des salles avec plusieurs personnes ne doivent pas nous servir d’exemples. Inspirez-vous plutôt des têtes-à-têtes avec vos amis et vos contacts, tout en sachant que votre conversation va être écoutée par de nombreuses personnes..

Travailler vos transitions

Quand l’auditeur écoute une radio, il cherche un accompagnement, une présence à l’antenne, ce qui est absent des services de musique en ligne et autres podcasts.

Les transitions sont un accompagnement entre deux sujets dans les émissions et entre deux émissions. Vous conduisez alors pas à pas vos auditeurs à l’écoute de votre radio.

Comment réagiriez-vous quand après avoir été captivé par une musique classique douce, une musique avec un fort tempo et un fort niveau sonore arrive dans vos oreilles ? Ou lorsqu’ après avoir écouté attentivement une émission spirituelle, l’animateur commente un match de foot ?

La surprise, l’incompréhension, la gêne vous incitera à quitter l’écoute, alors que quelques mots de conclusion de la précédente intervention et la présentation de la nouvelle auraient suffi pour vous faire comprendre la logique de cette programmation.

Faites de la promotion, mettez en avant vos réussites

C’est toujours difficile pour un chrétien de se mettre en avant, cela semble contraire à l’esprit d’humilité que nous trouvons dans la Bible.  « Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? » Romains 10:14

Pourtant, comment les gens sauront ce qui vous faites, si vous ne leur en parlez pas. Ils doivent comprendre trois choses :

  • Vos buts et vos objectifs. Pourquoi vous diffusez ces programmes ?
  • Vos actions. Quand, Quoi, Comment … propagez-vous vos programmes ?
  • Les conséquences de vos actions, c’est-à-dire vos réussites.

Les quatre évangélistes ont beaucoup écrit sur les succès de Jésus. Jean a même conclu son Évangile avec cette phrase

«  Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait. » Jean21 :25

Êtes-vous un arbre qui porte de bons fruits ? Alors parlez de vos bons fruits et permettez à vos auditeurs et à vos soutiens de vérifier que ce vous dites est vrai. Cela augmentera leur confiance et leur écoute.

Mettez en avant les réussites de vos collègues

Réussite entre collègues radioDans notre époque individualiste, vous n’avez pas été encouragés très jeune à l’école à travailler en groupe et pour le groupe. Dans notre époque individualiste, vous n’avez pas été encouragés très jeunes à l’école à travailler en groupe et pour le groupe.

Le travail de la radio est un travail collectif et son succès dépend de chaque tranche d’émission. Il est donc important d’encourager les collègues, de les valoriser avec respect et amour au travers de vos paroles à l’antenne.  Soyez celui qui fait connaitre les réussites de vos collègues que celles-ci aient lieu au sein de la radio ou à l’extérieur. « Que ta bouche ne chante pas tes louanges, laisse aux autres le soin de le faire. » Proverbes 27:2

C’est cet esprit de groupe qui conduit au succès. On est toujours plus fort à plusieurs et le succès s’amplifie quand tout est fait avec un amour sincère.

 « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » Jean 13:35

 

Restez vous-même à l’antenne.

Alors que vous êtes sous le regard des autres, veuillez à ne pas tomber dans le piège de la recherche de la popularité. Vouloir paraître est un danger auquel est soumise toute personne publique.

Les personnes nanties d’une identité forte et bien comprise tiennent dans la durée face aux critiques   auxquelles toute personne médiatique est soumise.

Soyons comme l’apôtre Paul : « 1 Corinthiens 15.10  Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ». Et il continue en disant « j’ai travaillé plus qu’eux tous : non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. »

Prenez des risques.

Beaucoup de changements ont eu lieu car des personnes ont arrêté de penser comme tout le monde et qu’elles ont pris des risques.

Tout leader sait qu’il doit prendre des risques calculés afin d’être une source d’inspiration en dépassant le train-train quotidien tout en ne se mettant pas en danger.

Si l’auditeur attend de vous des nouveautés, des surprises, des choses plaisantes, il ne faut pas le faire fuir avec des changements trop brutaux. C’est un peu « le chemin étroit qui mène à la vie » qui doit s’appliquer à votre diffusion de la Bonne Parole.

Osez être formidable

Vous avez reçu de Dieu des talents que vous êtes appelés à faire fructifier. Comment ?

Sachant que vous êtes une créature merveilleuse, partez à la découverte de vos talents et osez les mettre au service de Dieu et des autres ; cherchez à  devenir une personne formidable dans l’appel que Dieu vous a communiqué.

L’avantage de la radio sur les playlists et sur des contenus mis en ondes avec l’intelligence artificielle, c’est votre personnalité, votre créativité et votre originalité.

Osez être la personne unique que le Seigneur a voulu que vous soyez.

Que votre vie intérieure rejaillisse à l’extérieur et devenez une source constante  d’inspiration pour vos auditeurs car vous vous renouvelez régulièrement.

« Invoque-moi, et je te répondrai, je te révélerai de grandes choses et des choses secrètes que tu ne connais pas » Jérémie 33:3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Retour haut de page