Relever le défi de l’engagement malgré l’opposition

En lisant le récit des mages venant voir le nouveau-né Jésus, je tire plusieurs enseignements concernant le défi de l’engagement face à l’indifférence et à l’opposition.

Saint Matthieu au chapitre deux de son évangile raconte que des mages sont venus d’Orient pour rendre hommage au nouveau roi qui venait de naître. C’est en ayant vu son étoile dans le ciel qu’ils avaient appris la naissance de ce prince. Parti de chez eux, ils arrivèrent à la capitale du pays et ils devaient encore trouver le lieu exact pour le rencontrer.

Chaque fois que nous entreprenons de relever un défi, nous devrons faire une partie du chemin avec confiance et avec la foi que nous pourrons arriver à destination même si nous n’avons pas tous les éléments précis en main. Google Maps n’existait pas encore.

le défi des mages« Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer »

Alors ils demandent leur chemin auprès des gens qu’ils rencontrent. Cela n’a pas dû être simple et discret car tout le peuple et le roi étaient informés, car cette recherche à la vue de tout le monde.
Le roi utilisa alors son autorité pour trouver le lieu recherché. Il convoqua les responsables religieux et les enseignants les plus compétents pour connaître le lieu de naissance de ce nouveau roi.
« Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ. »
Ces sommités trouvèrent le lieu de naissance supposé. C’est à Bethlehem à 8 km de Jérusalem soit à 2 heures de marche.
« Ils lui dirent : A Bethlehem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète : « Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. » ».

Maintenant, trois groupes de personnes connaissaient le lieu de la naissance du nouveau roi d’Israël. Nous découvrons alors trois réactions auxquelles nous sommes confrontés lorsque nous nous relevons le défi d’atteindre l’objectif que nous avons sur le cœur.

  • L’obéissance
  • L’indifférence
  • L’opposition

L’obéissance et un fabuleux défi réalisé

Engagement dans l'adoration des mages et des bergers

Grâce aux renseignements fournis par ce sympathique roi avec lequel ils ont pu partager leurs connaissances, les mages continuent le chemin. Un signe confirme qu’ils sont sur la bonne voie.
« Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. »
L’étoile leur permis de terminer le voyage et d’accomplir leur destinée en adorant le prince nouveau-né.

Dans nos vies, si nous avons besoin de compléments d’informations, de conseils pour aller plus loin, nous ne sommes pas liés avec les nous donnent ces conseils. Ne soyons pas naïfs, derrière des aides, des accords, des sourires de complicité, nous pouvons avoir à faire à des meurtriers de notre destinée.

Nous avons alors besoin de la protection de Dieu. Elle nous permettra d’éviter les erreurs qui pourraient nous coûter cher et coûter cher aussi ceux que l’on aime.
« (…) divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. »

 

Les indifférents et l’inaction

les prêtes et les enseignants se consultent mais restent indifférents

Ce sont ceux qui savent ce qui est juste et ce qui est bien, mais restent sur place sans poser aucune action. La connaissance n’est alors que du vent.
Combien de personnes savent comment perdre du poids et continuent dans leurs mauvaises habitudes ? Combien de personnes connaissent la parole de Dieu et n’agissent pas en fonction de ce qu’elles savent ?

Un coach estime que 97% des gens sont dans ce cas, alors qu’ils ont la connaissance à porter de main dans la Bible, dans les bibliothèques et par une simple recherche sur Google.

Ma question : est-ce que je fais partie de ce groupe qui sait et qui ne se « bouge » pas ?

 

Les opposants et le meurtre

Hérode le Grand l'opposantCertains sont démasqués facilement et d’autres semblent sur la même ligne que nous comme le roi Hérode le laissa supposer aux mages.
« Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer ».
Finalement leur opposition viendra à la lumière et sera d’autant plus féroce que l’enjeu sera important.

« Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages ».

Ne soyons pas naïfs, nous n’échapperons pas aux violentes oppositions, mais nous pouvons être protégés de ces effets les plus destructeurs si nous sommes chaque jour (chaque nuit pour le cas de Joseph et des Mages) à l’écoute de Dieu.
« (…) un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-tôt, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. »

 

En conclusion, ce récit est un enseignement pour relever le défi de l’engagement

Protection sur la familleLorsque nous avons une vision, un défi ou un objectif, nous n’avons pas tous les éléments pour le mener à bien. Nous avons besoin de récolter d’autres informations et d’autres connaissances en chemin. Nous trouverons des personnes pour nous aider. Ces personnes ne seront pas toujours fiables. Alors que la plupart de ceux qui nous donneront un coup de main ne tiendront aucun compte de notre vision, d’autres s’opposeront de manière plus ou moins méchante.

Nous ne sommes pas dans un mode de bisounours et nous avons besoin de la protection de Dieu qui ne se manifeste pas par de grands effets mais par de simples avertissements.

Alors, ne soyons pas découragés par l’indifférence et l’opposition. Afin d’aller plus loin, il faut être dans un groupe uni comme celui des mages. C’est un élément de succès quand nous commençons un voyage qui nous mène sur des territoires étrangers et nous font rencontrer des personnes qui nous étaient inconnues.

 

Bon courage lors de votre marche de chaque jour.
Denis Steffen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page